C’est au nuage de fumée qui ira le plus loin. Eh oui, pour remporter une compétition de vapotage, il faut avoir du souffle ! Ce type de concours, surnommés “cloud competitions”,met aux prises deux vapoteurs qui, dos à dos, doivent former le nuage de fumée le plus dense et le plus long possible. Deux juges sont présents pour déterminer le vainqueur.

“Bienvenue au nouvel entrant dans la catégorie des sports extrêmes !” s’exclame The Wall Street Journal, qui précise qu’en moins de deux ans “ce sport a adopté tous les codes du monde des professionnels, avec ses fans, ses équipes, ses sponsors et ses récompenses en cash”. Un championnat du monde de vapotage est même prévu en décembre à Las Vegas.

The Wall Street Journal précise que l’origine de ces concours est assez floue. Si la cigarette électronique est commercialisée aux Etats-Unis depuis huit ans environ, le marché a explosé il y a deux ans. Les vendeurs spécialisés ont alors commencé à organiser ces concours, qui ont attiré de nouveaux acheteurs.

Le marché américain de la cigarette électronique pèse aujourd’hui 1,2 milliard de dollars.”

Voici le retour d’un vapoteur expérimenté qui participe à ce genre de concours : «Je ne dirai pas que c’est aussi dur que le réglage d’une voiture, mais il faut de la patience et de la pratique», a déclaré Zach Guerra,19 ans, originaire de Wylie, au Texas.

Le concours se fait par rapport a la quantité de vapeur dégagée qui est évaluée par deux juges. Une barre de mesure est située derrière les participants pour aider les juges a statuer sur le vainqueur.

Voici ce que confie un juge : “Il faut avoir une compétence pour être capable de garder un ballon de vapeur compact sans qu’il se dissipe”.